La France supprime les bi-langues, l’Allemagne se met au bilinguisme

Coup de froid chez les promoteurs de la francophonie en Allemagne. Outre-Rhin, le projet de suppression des classes bi-langues en France reste en travers de la gorge. Ce dispositif permet aujourd’hui aux enfants français de suivre des cours d’allemand, sans pénaliser l’apprentissage de l’incontournable anglais. Des  Français de 6ème suivent 3h de cours d’allemand et 3h d’anglais par semaine. Ces classes avaient été créées conjointement par Jacques Chirac et Gerhard Schröder, inquiets de constater que les jeunes étudiaient toujours moins la langue de l’autre partenaire. Ces classes sont très répandues en Alsace, où 64 % des élèves suivent un enseignement en allemand et en anglais. Elles permettent de maintenir un vivier de germanistes de taille critique. Mais d’autres régions souffrent de rareté de cette main d’œuvre. Tel est le cas de la Lorraine, et ce alors que 30% des exportations de la région ont pour destination l’Allemagne.

 

De l’autre côté du Rhin, des initiatives en faveur de la promotion du français sont parfois d’une toute autre échelle. Notamment en Sarre, petit land d’un million d’habitants, balloté par l’histoire entre la France et l’Allemagne. Cette terre ne bénéficie aujourd’hui ni de la santé économique des régions allemandes, ni de la vitalité de la natalité française.  Et elle a vu dans l’aventure européenne l’opportunité de se projeter avec vigueur dans l’avenir. 2043 : tel la date d’horizon pour devenir un espace complètement bilingue franco-allemand. Un siècle après la Seconde Guerre mondiale, ce land constituerait alors le laboratoire d’un possible modèle européen. Pour parvenir à ce résultat, elle s’est dotée de moyens impressionnants : intervenants français dans les jardins d’enfants, enseignement du français dès la première classe de CP, multiplication de classes bilingues, maîtrise obligatoire du français pour intégrer l’administration. Mais tous ces efforts seront-ils maintenus si, côté français, on détricote les efforts promouvant l’allemand ?

One thought on “La France supprime les bi-langues, l’Allemagne se met au bilinguisme

  1. Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

Comments are closed.